top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSophie girtanner

Le printemps arrive, les bourgeons aussi !


Qu'est ce que la gemmothérapie?

Phytothérapie, gemmothérapie, herboristerie, aromathérapie... Parfois on se perd dans toutes ces terminologies. La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas l'utilisation des pierres pour soigner mais l'utilisation des BOURGEONS de la plante. L'utilisation des bourgeons dans les préparations médicinales n'est pas récente. Au moyen-âge et sous la renaissance, cette partie de la plante était déjà utilisée. Hildegarde de Bingen vantait déjà leurs vertus. La gemmothérapie moderne prend son envol avec le Dr Paul Henry qui nommera initialement cette méthode, phytembryothérapie. Il développera avec Dr Max Tétau la gemmothérapie que nous connaissons actuellement.



Pourquoi la gemmothérapie ?

Le bourgeon est une structure embryonnaire. Il a la particularité de contenir tous les autres tissus qui vont constituer le végétal : tige, feuille, fleur...Les informations et les principes actifs du bourgeon sont donc particuliers et vont permettre le développement de l'intégralité du végétal. Il a la capacité comme les cellules souches animales de se transformer en n'importe quel tissu. Mieux, ces cellules si elles sont cultivées peuvent reconstituer le végétal en intégralité. La concentration en principe actif est aussi très forte dans cette partie de la plante. Garant de la croissance future de la plante, il contient une grande vitalité comme tout organisme au début de son développement. D'un point de vue énergétique, des qualités particulières sont donc conférées au bourgeon.


Comment la gemmothérapie fonctionne?


La gemmothérapie ne diffère pas sur le principe de la phytothérapie. Grâce aux principes actifs extraits des bourgeons, la gemmothérapie va agir sur le corps au même titre que le font les autres extraits de plantes. L'extraction des principes actifs se fait par macération hydro-alcoolo-glycérinée, c'est-à-dire, que l'eau, l'alcool et la glycérine sont utilisées pour faire macérer les bourgeons ou les jeunes pousses et en extraire les principes. Après 3 semaines de macération, le mélange est prêt à être filtré pour obtenir un macérat de bourgeon concentré (macérat mère). Ce macérat peut être aussi dilué au dixième (dilution à 1DH). Les macérats de gemmothérapie mère ou dilués sont normalement dynamisés (c'est-à-dire agiter). Ce processus est aussi utiliser en homéopathie pour potentialiser les effets du produit.



Quels effets de la gemmothérapie ?

Les effets dépendent bien évidemment de la plante mère. Cependant, La gemmothérapie est souvent reconnue pour sa capacité de drainage de l'organisme et aussi pour ses capacités plus régénératrices des tissus que les autres formes de phytothérapie. Il y a quelques bourgeons emblématiques de la gemmothérapie, le premier serait le bourgeon de cassis par la largeur de sa palette d'action. Il est reconnu pour sa capacité à réguler l'immunité que ce soit dans le cadre des allergies ou des immunités un peu faibles. Il est aussi connu pour son action drainante et anti-inflammatoire pour l'arthrose. L'autre grand bourgeon est celui du figuier, il a une action sur la sphère nerveuse et digestive qui en fait une solution intéressante pour les anxieux avec des troubles digestifs. Dans mes préférés, je vous en listerai quelques-uns :

  • Le bourgeon de chêne pour retrouver un peu de vitalité

  • Le bourgeon de noyer pour aider les intestins

  • Le bourgeon de genévrier pour son action drainante du foie et des reins. Idéal en cette saison !

La posologie peut varier selon la personne, l'âge et sa vitalité. Elle se situe souvent autour de 15 gouttes par jour pour un macérat mère.


Mais comme d'habitude, demandez conseil à un professionnel quand vous ne connaissez pas !




28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page